KikouBlog de Mustang - Mai 2013
Mustang

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Mai 2013

Trail Danger

Par Mustang - 28-05-2013 10:44:33 - 6 commentaires

Oups! Clin d'œil

Je veux dire trail d'Angers.

Ce dimanche  26 mai,  j'ai participé au  trail d'Angers. En  matière de traversée de  bâtiments,  je  n'avais encore rien vu! On a eu droit  à tout même  à un parking souterrain. La suite du parcours s'est faite dans  les anciennes ardoisières  puis dans  un  magnifique parc  pour se terminer dans  un final exceptionnel sur  les remparts du château.

 

Le récit en  images est  ICI

Voir les 6 commentaires

Sur la piste

Par Mustang - 21-05-2013 00:37:52 - 9 commentaires

Depuis deux ans, après  un changement d'équipe dirigeante, mon club d'athlé émerge enfin d'une  très longue  période d'atonie. Les athlètes  peuvent enfin pratiquer l'athlétisme au  lieu de se contenter des cross hivernaux et de quelques courses sur route !

Certes, c'est  beaucoup de travail et de temps donné - hum,hum pour  le retraité que  je suis ! - beaucoup de déplacements également,  notamment  à Mondeville-Caen qui dispose d'une salle d'athlétisme couverte avec  un anneau. Il a fallu renforcer  le club en  jurys et en entraîneurs, courir après  les sponsors. Mais quelle satisfaction de voir  nos  jeunes et  les  moins  jeunes  pratiquer  l'athlétisme. La ville d'Alençon  n' a pas été en reste  pour remettre  à  neuf  la  piste d'athlétisme et acheter tout  le  matériel et l'équipement afin d'assurer enfin des compétitions régionales et interrégionales.

Aussi,  nous  nous devions d'affirmer  notre  présence auprès de la Ligue et des autres clubs de  la région. Cela  ne  pouvait se faire qu'au cours des compétitions interclubs où les classements  par  points donnent la  hiérarchie des clubs. L'an dernier, nous avions déjà tenté le coup  pour tenter  le  classement en National 3. Malheureusement,  nous  ne  disposions  pas alors suffisamment de force et dûmes rester en Régional.

Cette année,  l'affaire était  mieux engagée avec  un effectif  plus  important, des jeunes et des entraîneurs  motivés. Cependant nous  pêchions avec  une sous représentation féminine et des disciplines  orphelines comme  la perche  ou  le  110m haies. Quoiqu'il en soit,  la détermination était  présente. Et chacun de travailler sa discipline, même  le  marteau  ne fut  pas délaissé!

Le  4 mai direction Tourlaville  pour  le  1er tour. Malgré des absents,  nous avons accroché  la  8e  place N3. Mais  il fallait confirmer ce résultat au second tour à Flers  le 18 mai. Mobilisation  générale a été  le  mot d'ordre. Chacun devait  mouiller  le  maillot! Le  président s'alignait sur  le  200 et au  marteau,  le secrétaire  ne devait  pas être en reste! Vite dit, qu'est-ce que  je  pouvais  faire en dehors des fonctions de  jury sauts? Et  bien la  marche athlétique à l'instar des autres clubs qui  mobilisent quelquefois  leurs anciens afin de grapiller  des  points  précieux. Me voilà donc à m'entraîner entre  les deux tours  à cette discipline que  je  ne connais que de  loin. Je  pratique  la  marche  nordique  mais celle-ci  n'a rien  à voir. Les fondamentaux sont simples,  toujours  un appui en contact avec  le sol et la  jambe d'attaque tendue dans son déroulé jusqu'à ce qu'elle passe dans  le  plan vertical. Et ce déhanchement si caractéristique!

12h35, ce samedi sur le stade du Hazé,  pour la  première fois de  ma vie, à 58 ans,  je m'aligne sur  une compétition officielle sur  piste. Je suis  très tendu avec  la crainte de  me prendre  trois avertissements synonymes de disqualification et d'être tout simplement ridicule. Le starter donne  les consignes, rappelle  les règles.

12 tours à accomplir. J'ai  pris  mon GPS pour relever  à la fois  ma vitesse et  la distance parcourue de crainte de  m'embrouiller dans  le comptage des tours. J'espère faire  bonne figure. Je sais que dans  le  peloton, il  y a des avions comme ce  junior champion de France! Mais comment font-ils  pour  marcher  à plus de treize à l'heure!

C'est  parti, le  peloton file devant  moi en quelques enjambées! Je  m'applique essentiellement  à garder  ma  jambe d'attaque tendue. 5 juges sont sur la  piste.  Je commence  à  prendre confiance en  moi et à essayer de gagner de  la vitesse. Je  passe un "ancien" de Valogne et suis dans  les  pas de Denis du club APPAM. Lui  n' a pas trop de technique et se chope déjà deux avertissements  par  le  même  juge. Bien sûr,  les avions  me  passent  avec  une vitesse hallucinante  mais  ça  me motive  pour gagner  un  peu d'allure. Ma  jambe  gauche n'est  pas d'accord et se dérègle. Oups,  un carton  jambe  fléchie du  juge dans  le dernier virage. Je  n'entends  pas  les autres marcheurs qui arrivent dans  mon dos, ceux-ci  me doublent en faisant  l'extérieur; ça  n'a  pas  l'air de  les gêner donc  je reste  à la corde. Certains  m'encouragent, c'est  beau  l'esprit sportif.

Je double Denis. A chaque fois que  je  passe devant  le  juge qui  m'a signalé,  je soigne au  maximum ma  position afin de  ne  pas recevoir  un autre avertissement de sa  part,  la règle étant que trois avertissements d'un  même  juge sont éliminatoires. Les  jeunes du club qui sont au  javelot  et  à la  hauteur m'encouragent. De  même, des tribunes fusent des encouragements à mon encontre. Même  les  officiels qui  me connaissent à l'arrivée  y vont de  leurs  petits  mots.

Les  premiers sont déjà arrivés! Pour  moi,  je sens que l'affaire est  bien engagée. Je regarde  par  moment  mon GPS, étonné de voir  une vitesse supérieure  à10 à l'heure. Mais  j'accuse  un  petit coup de  mou dans  le  dixième tour. Denis est repassé devant  moi  mais  il se chope  un carton rouge à un tour de  l'arrivée! Je  m'assure que  pour  moi  il  me reste  bien un tour auprès des  juges d'arrivée,  on ne sait  jamais. Dernier virage,  applaudissements dans  les tribunes. La  ligne droite,  j'accélère bien sûr ! 34'44 pour ces  5000m. J'en reviens  pas. Je suis vraiment ému! Le  jeune Fabian,lui, a  mis  23'28!

Peu  importe, avec ma  perf,  je rapporte  406 points au club!!!! La marche  paie bien!!

La  joie sera complète en fin de  meeting avec  notre classement à la  sixième  place! La satisfaction est  immense au sein du club! Une belle victoire collective, un bel esprit sportif!


Voir les 9 commentaires

Le Chemin

Par Mustang - 03-05-2013 23:06:07 - 9 commentaires

Dimanche, en principe c'est direction Radon  pour la sortie écouvienne. Mais cette année, ce  n'est  plus que rarement que  je  me  plie  à ce rituel. Pour quelles raisons? Vacances, courses, autres... !

Depuis  hier,  je  me  pose  la question, vais-je courir  en forêt demain? La météo est bonne. J'hésite  avec  une sortie  en VTT. Mon Scott est resté accroché tout cet  hiver dans  le garage, trop de boue en forêt! Mauvaise raison! L'autre Scott route a eu  ma  préférence. La  promesse du  printemps, enfin,  m'incite à aller en forêt,  mais  pour cette fois j'irai  à  pied. J'ai très envie d'emprunter  le chemin qui  y conduit depuis  mon village. Ce chemin,  je  le connais  pas coeur et je subodore qu'avec   le printemps retrouvé, il va  m'enchanter. Aussi, ce  matin,  ma décision est  prise,  je pars de chez  moi vers Ecouves.

Ce  n'est  pas aux aurores que je pars  mais  vers 9h30,  le temps que  la chaleur printannière commence  à s'exercer. Je  prends  la sente du Milieu  puis traverse  mon village. Mon corps semble en accord avec  moi  pour cette fois. Faut dire que  je  le  ménage maintenant. Les  premières foulées à un rythme  lent  permettent  de  mettre aux  muscles et aux tendons de  s'échauffer sans brusquerie. Seul  mon esprit est tendu, avide de  capter  toutes  les sensations que  me procure  ma  progression. J'atteins  la campagne rapidement dont  l'horizon est  barré  par  le  massif écouvien. Je suis agréablement surpris par  mes sensations, visiblement  mon corps  me donne  le feu  vert. 

Je traverse  la départementale et emprunte  le  premier tronçon du chemin. Au  loin,  j'aperçois  un coureur  à  pied. Ici,  on se connait tous et  j'ai vite fait d'identier celui qui  progresse vers  moi. C'est François.  Un très grand  ultramarathonien. Après  une  période de galère  physique, il est revenu en bonne forme.. et  il en profite. Nous  nous arrêtons  pour échanger sur  nos projets respectifs.  Ce court  moment me  permet pas de reprendre  mon souffle   à proprement  parler - je  ne suis  pas essouflé- mais  permet  à mon corps de se  mettre dans  le tempo de  la course! Je repars vaillant. La discussion  a enflammé  mon esprit de courses et de  prouesses. Un virage , une voie à traverser et  me voilà vraiment dans  le chemin.

Les  premières  jacinthes et  la cardamine des  près s'y sont données rendez-vous. C'est  un chemin de  bocage, encore  humide des  pluies récentes,  mais j'attends  l'autre, celui  ouvert sur la campagne, sur ces grands espaces que  j'affectionne. Encore  une route  à traverser et  j'y suis.

 Non, rien de grandiose,  la simplicité de  la  nature  normande. Un  pré, un merisier dans  une exubérance blanche.


Un chemin tout simplement. Dans  le ciel,  l'alouette s'égosille avec ses trilles  en volant sur  place avant  de  plonger vers  le sol.

Je continue  ma  progression. le chemin à découvert retrouve  ses  haies  protectrices. La forêt se fait  plus proche.


Un banc  incite au repos. A vrai dire,  je  ne sais  pas si un séant s'y est  jamais posé  mais  l'idée de ce banc  ici est réconfortante. C'est  une  invitation  à  la  nonchalence.

Le chemin débouche sur  une  ondulation de  la terre. Quelque soit  la saison,  j'ai toujours été fasciné  par cette  perspective dénudée, comme  la  perfection d'un jardin japonais.


Je retrouve  la route qui  me conduit dans  un faubourg de Radon. Puis c'est  la  montée vers  la  lisière en  petites  foulées. Je suis  bien.

Je  me retourne  pour apprécier  le  paysage. La campagne est  légèrement embrumée mais sa vue est  bien apaisante.

Je continue  ma progression en forêt par  un chemin relevé.


L'air est tranquille. Je suis seul. Je traverse  le carrefour du chêne  à  la taverne pour  pénétrer dans  une sapinière. Verticalité des fûts  jaillissant d'un tapis de  mousse.


J'oblique vers  la  gauche par  une sente  humide qui s'élève ensuite vers  une  hétraie.  Seul le chant des  oiseaux de  la forêt  m'accompagne. Cela  me suffit.  J'ai  l'esprit en  paix.

Je traverse  le chemin de  la  messe  pour emprunter  une  longue sente. Les  hêtres commencent à se réveiller et tendent  leurs  jeunes  pousses vertes.  Ma foulée s'alège. Mon esprit également. C'est dans  une sorte d'apesanteur  grisante que  je  progresse. Il  y avait  bien  longtemps que  je  n'avais été dans de telles dispositions. c'est  très troublant et  jouissif  à la fois.  Une sentiment d'éternité  m'envahit...

Mais  il faut bien rentrer. Je retrouve  la route qui conduit  à Médavy, empruntée il  y a 15 jours par des  milliers de coureurs. Une  pensée pour Alexandre pour qui c'étaient  les dernières foulées de sa  jeune vie.


Mais  je  ne reste  pas  trop  longtemps sur cette route et  oblique aux Ragotières  à droite vers  un chemin  boueux,  largement boueux! C'est  un petit  moment  ludique! puis  à gauche   pour  une  longue  ligne droite bocagère.  Je débouche en  plein champ . A  ma droite,  la  butte Chaumont. A  nouveau  une route. J'hésite. Je rentre  par Colombiers par  la  route  ou  la voie romaine. Je sais  ce chemin  particulièrement  boueux et défoncé  par  les cavaliers.  Va  pour  la boue! Ne  pas se  prendre  la tête, ce  n'est que de  la boue;  Après cet épisode fangeux,  je reprends  ma foulée régulière, toujours aussi bien!  Voilà  la voie romaine.

Toujours émouvant de songer  à ceux qui  m'ont  précédé en ces  lieux  voilà  près de  2000 ans!

Bientôt  le clocher  de  mon village émerge au-dessus du colza  à la floraison entêtante.


Il est  bientôt  midi quand  je boucle  ce  périple de  plus de  21 km dont chaque  instant   a été  une  plénitude.

Il est des  moments  magiques comme celui-ci, pourtant  ô combien banal. Va savoir!  Je connais la réponse.

Voir les 9 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 469684 visites