KikouBlog de Mustang - documents
Mustang

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Dans la catégorie documents

Bzzzzzzzzz

Par Mustang - 15-05-2015 15:42:17 - 7 commentaires

Ce vendredi 8 mai, je finis de  mettre en  ligne  un reportage  photos d'une course  locale pour NCAP et  je rejoins  ma  petite femme qui  jardine. C'est  la fin de  l'après  midi, le temps est doux. Soudain  un bourdonnement  puissant se fait entendre. Nous  levons  la tête et voyons évoluer très  lentement  un essaim d'abeilles au-dessus du  jardin. Cet essaim va-t-il aller  plus  loin ? Eh bien, non,  il décide de faire  halte dans  notre  haie !


Je  m'approche de  l'essaim, c'est très impressionnant.  La  masse est compacte, d'aspect doux...  il est  presque tentant d'y  mettre  la  main !

Cependant, c'est  bien ennuyeux qu'il se soit  installé en bordure de trottoir ! On  ne sait  jamais avec des  passants  imprudents ou trop téméraires. En  principe, les abeilles sont très  pacifiques.  Mon épouse, chargée des relations  publiques de  la  maisonnée, appelle Patrick,  un ami apiculteur mais celui-ci a  une soirée,  il  ne  pourra  pas venir avant demain  matin ! Elle appelle  alors le  maire de  ma commune pour que  l'astreinte - on est  un jour férié -  puisse  mettre  en  place un  périmètre de sécurité. Elle doit  parlementer  un peu avec Pascal  pour  le convaincre du bienfondé de notre démarche !  Quelques  minutes plus  tard, l'employé communal de service arrive. Il a tôt fait de  mettre en  place des  barrières et de  la rubalise afin de  protéger l'essaim ce qui  suscitera  bien  la curiosité de tout  le quartier !

Le lendemain,  pour  mon compte,  je  ne verrai  pas  l'intervention de  l'apiculteur car dès le  poitron-jacquet ( si, si , ça existe comme expression, elle est plus  connue sous  le  nom de  potron-minet - elle veut dire dès qu'on peut voir  le cul de  l'écureuil. Mais  pourquoi  je  parle de  ça ? ),  je file  à Flers  pour le  1er tour des interclubs !

Patrick viendra vers  10 h avec son  matériel : un enfumoir et  une ruchette.


Sans  plus d'embarras, il secoue l'essaim  pour  le faire tomber sur  un cadre de ruche et renverser  le tout devant  la ruchette !


L'essaim, docilement, s'amalgame devant  l'entrée de  la ruchette. Mais celle-ci restera en  place  jusqu'au soir sur  le trottoir car une  partie des abeilles est déjà partie en vadrouille  à  la recherche d'un endroit  propice  pour fonder  la  nouvelle colonie. Il faut donc attendre qu'elles reviennent  toutes,  le soir. L'apiculteur  passera donc en soirée récupérer l'essaim et tant  pis  pour les retardataires!


Bien sûr, cet essaim est une aubaine  pour  lui  mais il  lui en faudrait  bien  plus  afin de faire face  à la  mortalité des abeilles dûe aux  pesticides. A ce  sujet, l'Assemblée Nationale  a voté  une  loi interdisant  l'emploi de certaines de ces substances contre l'avis de Ségolène Royal, ministre de  l'environnement - voir ICI !

Voir les 7 commentaires

L'art d'utiliser un suppositoire

Par Mustang - 17-04-2015 23:54:11 - 4 commentaires

Allez,  un  peu de fantaisie !

En explorant des archives  familiales, nous avons trouvé glissé derrière  une  photo dans  un cadre, cette feuille de  l'amanach Vermot datée de  1926.

Comment  ne  pas résister  à cette  publicité  pour  les suppositoires Chaumel avec les explications qui conviennent.


Voir les 4 commentaires

20h39

Par Mustang - 17-04-2014 22:12:45 - 4 commentaires

20h39, sur  la route de St-Nicolas-des-Bois :

 

Voir les 4 commentaires

Meuh !

Par Mustang - 08-06-2013 15:12:34 - 10 commentaires

La Corse, le  pays  où  même les  vaches vont  à la  plage:



Voir les 10 commentaires

L'improbable photo

Par Mustang - 02-04-2013 16:20:06 - 9 commentaires

L’improbable photo

 

    Nous  nous sommes tous dit, au  moins  une fois, au  hasard de  nos rencontres, que  le  monde était  petit. Souvent  je  l’ai constaté. Parfois  le  hasard prend des tournures  inouïes. Je vous ai déjà raconté  comment, à la fin de  mon  périple  pyrénéen en  2011, descendu de  mes  montagnes, alors que  je faisais du stop sur  une route  perdue sous  la  pluie, j’ai retrouvé une amie alençonnaise.

  Encore, en décembre dernier alors que  nous recevions une « amie » de  belle-maman ( Elles  ne s’étaient  pas vues depuis  1944 – là encore c’est  une  histoire extraordinaire dont s’est fait écho  la  presse locale !), sa dame de compagnie  que  je  ne connaissais pas me confiait que son  père avait été  normalien en  1935 à Alençon en  même temps  que  mon  père. Je  possède des  photos de l’Ecole Normale d’Alençon de 1935 que  je me suis empressé de chercher et  nous avons  pu constater ébahis qu’ils étaient assis côte  à côté sur une  photo  prise pendant  un cours !

   Cette fois, l’histoire concerne mes enfants. 

   Les études de  ma fille aînée  l’ont conduite  à Montpellier  où elle rencontra  un charmant garçon de Béziers qu’elle épousa  en  2011. Bien sûr, ils se racontèrent  et remarquèrent qu’aux vacances  d’hiver 1991,  ils se trouvaient dans  la  même station de sport d’hiver d’Arvieux dans  les Hautes-Alpes. Effectivement,  nous  y séjournions avec des amis dans  un centre de vacances. Lors d’un retour  à la  maison,  ils avaient bien consulté  nos albums photos de  l’époque, en vain.

   Or,  la semaine dernière, chez  les  grands-parents de  mon gendre  à Mèze, les vieux albums photos  ont été ressortis et feuilletés. Sur  une  photo prise à Arvieux, ce février de 1991, au  premier  plan,  figure  la grande sœur de  mon gendre, suivie  par  lui,  jeune ado. Et  à  gauche, qui voit-on ? Un  petit garçon en combinaison de ski  jaune et  bleu, … mon fils !




Voir les 9 commentaires

Asparagus Acutifolius

Par Mustang - 20-04-2012 14:13:45 - 10 commentaires

 

 

De retour, en ce  printemps, dans cette  magnifique région qu'est  le  haut-pays de  l'Hérault, aux confins des Causses, nos hôtes  nous proposent  une balade dans les collines au-dessus du village de Fos.  Le temps est chagrin. Une ventasse venue du  nord rafraîchit  l'air. Le chemin  puis  une vague  piste nous conduisent dans  un bois touffu de chênes verts.


Voilà deux  générations, ces collines étaient couvertes de vignes et des  prairies occupaient le fond des vallons. Les  murs de  pierres sèches soutenant  les terrasses désormais abandonnées à la nature et  des  bergeries ruinées demeurent  les seules traces de cette activité  humaine  besogneuse.


Il est toujours surprenant de constater avec quelle rapidité  la  nature reconquiert  les territoires que  l'homme  lui abandonne.

Cependant, notre  balade a  un  objectif culinaire, comme quoi  l'homme a conservé son atavisme de chasseur-cueilleur! Là,  il s'agit de récolter des asparagus acutifolius, autement dit, des asperges sauvages. Certes, elles  n'ont rien  à voir avec  les asperges sarthoises mais cette recherche donne  un aspect  ludique  à  la  balade.


Mais c'est comme  pour  les champignons se cachant  sur  un sol feuillu de  la forêt, il faut exercer son  oeil  pour  les repérer.


Là, elles sortent de terre mais elles se  présentent également sous  la forme de  longues tiges dont seule  l'extrémité se doit d'être cueillie.



Pas évident de  les repérer dans  la végétation  luxuriante mais nos  hôtes savent  y faire!



De retour  à la  maison,  il faut trier  la récolte et  la  mettre en bottes.



Ce soir,  une  partie de  la récolte, les  pointes,  va  être consommée.  Les  bottes seront  congelées. Dans  un  premier temps,  il s 'agit de  faire  blanchir les asperges dans  l'eau  bouillante.


Puis de  les faire revenir à la  poêle.



C'est  presque  prêt! 

Ces asperges vont   accompagner des oeufs et un excellent boudin  noir local, coupé en tranches fines

  Les  oeufs au  nid - appellation locale


Et  je  ne dis rien du Faugères  2009 !


Pour  plus de renseignements, voir ce site:

http://www.algeriemesracines.com/loisirs/asperges-sauvages.php



Voir les 10 commentaires

Au Pays des Lutins

Par Mustang - 06-10-2011 22:09:36 - 7 commentaires

 

 Tout  a commencé par  un chemin  bien ordinaire...

 

 

                                          Rien  d'incongru si ce  n'est que ces éoliennes....

 

 

 

 

 

   Puis  une ancienne gare au  nom si évocateur

 

 

                                                          Une vieille  maison au charme ancien

 

 

 

 

 

                                                                     une étrange guirlande rouge dressée

 

 
 
et au détour d'un chemin  plus sombre,  une sentinelle blanchâtre
 
 
puis  une antique  barrière  à  pousser  pour arriver  ....
 
 
 
 
au  pays des Lutins  ! ! ! !
 
 
 
 
 
ce fut  le choc!!  :)
 
 
 
 
Si vous souhaitez connaître  l'adresse de ce  lieu magique, 
je  me ferai un plaisir de vous  la communiquer!!!

 

Voir les 7 commentaires

Il faut les châtrer !

Par Mustang - 04-10-2011 19:24:17 - 9 commentaires

 

- Il faut  les châtrer !

- Pardon ?

- Oui,  il faut  les châtrer! me dit  ma fille en  me tendant  le sac!

- Comment ça??

- Oui, c'est ce qu'il faut faire, Sandrine  me  l'a dit!

         Ah! Puisque Sandrine  l'a dit !   je  n'ai plus qu'à m'exécuter. Mais je n'ai jamais fait  ça! Je  me précipite sur internet  afin de connaître  le  modus  operandi J'en apprends de  belles ! Et en  images! D'ailleurs, avec  les  images , c'est  mieux, c'est  plus parlant, enfin façon de  le dire!

 

         Voyons cela:  il faut  tenir fermement  la  partie centrale, effectuer  une légère torsion et tirer fort  pour arracher l'ensemble! Eh, béé!

 

       Je sors les futures victimes de ce sort  funeste du sac. Je  leur  propose  une douche,  histoire de se  mettre en train et d'être toutes  propres avant  l'opération. La  bétadine sera inutile, l'alcool écossais  fera  mieux  l'affaire tout  à  l'heure! 

 

        C'est que  ça frétille dur dans  l'évier!  Et elles tendent  leurs appendices de  manière  bien  menaçante!

 

         Je  me résouds cependant à procéder  à  l'opération. J'attrape  la  première  bestiole qui ne trouve  pas  mieux que  me  pincer  le doigt

!

 

 

   Bon soyons  malin! J'immobilise l 'écrevisse dans  un  linge et saisis fermement l'écaille centrale de  la queue.

 

 

 

 

   J'effectue  une  légère torsion et tire  violemment en arrière! Mince,  je  n'ai qu'un bout d'écaille!

 

 

 

Qu'à cela  ne tienne, je  prends  une  pince et  je recommence  l'opération: ah, voilà!

 

 

 

 

 La bestiole  n'a pas eu  l'air d'apprécier  mon  intervention! mais elle a  gardé toute sa vigueur en tendant ses  pinces menaçante vers  mes doigts. Bon, il  ne reste  plus qu'à renouveler  l'opération sur le reste de  la troupe. C'est ainsi qu'il faut  les  préparer afin d'éviter  un goût désagréable!

 

 

      Et voilà comment j'ai châtré plus de deux douzaines d'écrevisses américaines ce  jour-là! Il faut dire que ces américaines jouent  les envahisseurs dans  nos cours d'eau au détriment de  nos écrevisses  bien de chez  nous!, celles  à  pattes  blanches! Aussi, pour  les protéger, les techniciens rivières procèdent à des  pêches pour  limiter les américaines! Cette nuit-là,  plus  de  mille écrevisses américaines furent  pêchées dans le S....! Et  plutôt que de  les  jeter ensuite,  une généreuse distribution fut effectuée...

      Et  il s'ensuivit mon  initiation à  la  préparation des écrevisses!

 

     La suite fut  plus classique: de  l'huile dans  une  sauteuse, je  les fais sauter jusqu'à ce qu'elles rougissent. Une  bonne  lampée de whisky écossais pour  flamber tout cela. Du vin  blanc, des échalottes, du concentré de tomates et voilà  une  bonne soirée à grignoter des écrevisses américaines !

 

 

 

Voir les 9 commentaires

Préparations écouviennes

Par Mustang - 03-06-2011 19:40:15 - 6 commentaires

Dimanche  5 juin, ce sera  le trail d'Ecouves

        3 courses 16,35 et 61km, les courses  jeunes et deux randos 10 et 20 km!

 

Cette année,  il  y a  un  pont  de  4 jours et  je  peux apporter  mon aide  à la  préparation de cette grande fête des courses  nature.

         Dès  jeudi  matin,  à 9 h  l'équipe est sur  place!160 bénévoles!

                  C'est qu'il en faut  une  logistique pour  installer  le village!

 

Préparer  les stands,  la salle  pour  la pasta-party, le  barrièrage,  les banderoles,  les douches,  le balisage des  parcours en forêt

 

 

 des tables de  6 m de  long!!!

 

 

 la chaumière  pour la pasta-party

 

 

 

 

 
une visiteuse  inopportune!
 
 
 
 du boulot  mais  on  prend son temps!!!
 
 
 
 
 
Fais chaud, allez  un  petit  moment de détente!!
 
 
un agit, trois regardent!!!
 
 
F'ra chaud dimanche,  faudra rafraîchir   le gosier de tout le monde
 
 
 
Faut savoir se débrouiller!!!
 
 
 
euh...un agit, trois regardent!!!
 
 
 
Allez, Claude,  ça touche au but!!
 
 
T'inquiète, Gérard,  on va te  placer toutes les banderoles!!
 
 
 
 
 
et encore  une estrade  à  monter!!
 
 
 
 
et  les  bancs!!
 
 
 
 
et  pendant ce temps, sur  le  même terrain,  le comité des fêtes de Radon  monte  le bûcher de  la Saint-Jean
 
 
 
Midi,  l'heure du  picon-bière!!!
 
 
 
L'intendance suit!
 
 
 
 
Que des  nourritures saines!
 
 
 
 
 
 c'est  presque fini pour  le bûcher!
 
 
 
Allez,  il reste encore demain samedi  pour fignoler!!

 

Voir les 6 commentaires

La Chute

Par Mustang - 17-01-2011 23:44:15 - 13 commentaires

Cross d'Hérouville,

                        dans  le  parc du château de  Beauregard,

                                                                    ce dimanche  16 janvier

Blessé  lors du cross de Mortrée, la semaine  passé,  je me contente d'accompagner  mon club pour des  photos

 

               course E, cadet,  junior F et cross court  H

 

                                     soudain

            14h52, 

                                                  le coureur  dossard  300

 

 

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste  un  instant.............

                                                                                        14h53

Voir les 13 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 469719 visites