Et nous n'étions pas auprès d'lui...
Mustang

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Et nous n'étions pas auprès d'lui...

Par Mustang - 01-07-2008 08:30:04 - 2 commentaires

Et nous  n'étions pas auprès d'lui....

 

Qui connait  William Moore?

 

C'était  un jeune activiste  blanc engagé dans la  lutte  pour faire valoir les droits civiques des  noirs aux U.SA. dans  les années  60.

Révolté par  tant  d'injustice, il décide en avril 1963 d'engager une marche de  la  liberté afin de  porter au gouverneur du Mississipi  une  lettre réclamant  justice:  

Dear Governor Barnett:

I have always had a warm place in my heart for Mississippi, the land of my childhood and my ancestors. I dislike the reputation this state has acquired as being the most backward and most bigoted in the land. Those who truly love Mississippi must work to change this image.

Frankly, I do not know which is worse — to be raised to believe that one should be happy to live in poverty and die twice as fast as the white man and to be told to reject the ideas of those who tell you democracy means the right to vote whatever the color of one’s skin; or is it worse to be raised as members of a sort of ‘master race’ which fights a losing battle to preserve injustice with barbaric laws and police state methods.

The British were wise in that they dissolved their empire before they were forced to do so. Consequently, the governments of countries such as India and Nigeria are stable and friendly and democratic. The French, on the other hand, held onto their empire as long as they could. Thus the bitter strife in Laos, Vietnam, Algeria.

The end of Mississippi colonialism is fast approaching. The only question is whether you will help it to end in a friendship like the British, or try to hold onto what is already lost, creating bitterness and hatred, as did the French. For our sake, as well as the Negro’s, I hope you will decide to try the British way.

The white man cannot be truly free himself until all men have their rights. Each is dependent upon the other. Do not go down in infamy as one who fought democracy for all, which you have not the power to prevent.

Be gracious. Give more than is immediately demanded of you. Make certain that when the Negro gets his rights and his vote that he does not in the process learn to treat the white man with the contempt and disdain that, unfortunately, some of us now treat him.

Sincerely,

William L. Moore

 

Il n'arrivera pas  à destination. les  balles du Ku Klux Klan vont  l'abattre le 23 avril 1963.

 

Pour commémorer  ce triste événement, un magnifique texte  rapporté  par Marguerite Yourcenar célèbre sa  mémoire:

 

 

...Oh, Bill Moore, il a marché tout seul sur la longue route solitaire.

Il a osé marcher tout seul sur la longue route solitaire,

Il a marché en plein jour et il a marché dans la nuit,

                          Et nous n’étions pas auprès d’lui,

                          Et nous n’étions pas auprès d’lui...

 

Il a marché dans l’Alabama pour vous et pour moi,

Pour qu’on soit tous libres et qu’on soit égaux, toi et moi,

Et pour qu’un jour Noirs et Blancs on soit tous frères !

 

Et Bill Moore, c’était un Blanc, mais les balles ne distinguent pas la couleur,

Quand elles sifflent dans la nuit

les balles des lyncheurs ne distinguent pas la couleur,

Et beaucoup d’Noirs, on les a tués, et Bill Moore il gît par terre.

Et nous n’étions pas auprès d’lui,

Et nous n’étions pas auprès d’lui...

 

Oh, chaque homme doit choisir et se décider à son heure,

Oh, chaque homme doit choisir et marcher tout seul dans sa voie...

Et nous frapperons à la porte de la Liberté,

et si on nous demande qui nous envoie,

Nous répondrons que c’est un homme qui s’appelait Bill Moore...

 

 

 

Billet précédent: Lumière d'été
Billet suivant: Hózhó

2 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 01-07-2008 à 18:42:20

Il était de la famille de Roger Moore ?

Commentaire de Jihem posté le 02-07-2008 à 00:22:56

C'était en début d'année, le questionnement d'un club d'athlé :

Qu’avons-nous fait, ou pas fait, pour qu’un jeune de 20 ans, dans la force et l’enthousiasme de l’âge, souriant, discret, motivé, avec qui nous courions plusieurs fois par semaine, ait été acculé à accomplir un tel acte ? Quel est le sens de notre devise : Liberté, Egalité, et plus encore Fraternité ?

http://www.educationsansfrontieres.org/?article11826

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 502763 visites